vendredi 9 avril 2010

Le rapport de stage

Le rapport de stage est l’étape ultime et incontournable pour clôturer votre période en entreprise. La plupart du temps, vous serez évalué sur votre rapport et non pas sur votre stage lui-même. Il est donc impératif de réussir cette épreuve pour finir en beauté votre stage.

Le rapport de stage est l’étape ultime et incontournable pour clôturer votre période en entreprise. La plupart du temps, vous serez évalué sur votre rapport et non pas sur votre stage lui-même. Il est donc impératif de réussir cette épreuve pour finir en beauté votre stage.

Marketing-Etudiant a choisi de vous offrir quelques conseils, communs à l’ensemble des rapports de stage. Même si la forme ou le fond peuvent varier suivant les formations et les établissements, les rapports de stages ont de nombreux points communs.

Avant le stage :

Avant de commencer la période d’immersion en entreprise, il est nécessaire de se renseigner sur le rapport de stage qu’il faudra rédiger à la fin. Suivant les spécificités de chaque formation et de chaque école, la manière de faire pourra varier légèrement. En prenant ces renseignements, vous saurez ce qu’on attendra de vous et donc où vous irez, et à quoi accorder de l’importance. Cela vous permettra également de poser les bonnes questions dès le début de votre stage, et d’observer ce qui sera important pour votre rapport de stage.

Pendant le stage :

Au début du stage, demandez rapidement l’organigramme, les documents sur les processus de fonctionnement etc. Vous en aurez certainement besoin pour la rédaction de votre rapport de stage, mais surtout, cela vous permettra de savoir où vous êtes et comment fonctionne l’entreprise. Cela ne pourra être que bénéfique pour la suite de votre stage.

Une fois que vous avez déterminé vos objectifs et votre feuille de route, il est important de recueillir des informations tout au long du stage. L’idéal est de se constituer un "journal de bord" que vous alimenterez tous les soirs. Il ne doit pas se limiter à la description de vos tâches et de vos activités, il est également important de noter vos impressions, vos réussites et échecs, vos joies et vos colères, les anecdotes etc. Accumulez également les annexes (pertinentes !) pour votre rapport de stage.

L’idéal est de commencer votre rapport de stage pendant que vous êtes en entreprise. Il sera plus difficile d’obtenir certaines informations, ou du temps de la part de vos collègues, lorsque vous aurez fini. De plus, certaines entreprises demandent une copie de votre rapport de stage pour leurs archives.

Après le stage :

Une fois que vous aurez finit votre stage, vous pourrez en faire un bilan. Il servira à constituer le fond de votre rapport de stage. Cela aura également l’avantage de vous permettre de prendre du recul par rapport à votre période en entreprise. Pour vous guider, voici quelques questions qui pourront vous servir de pistes de réflexion :

* Qu’ai-je tiré de ce stage ? Qu’ai-je appris ? (méthodologie ? qualités personnelles ? expériences concrètes ? connaissance théorique ?)

* Est-ce que j’ai été utile à l’entreprise ? (soyez honnête !)

* Ai-je rempli ma mission ? (par rapport aux objectifs personnels)

* Est-ce que mes connaissances apprises en cours ont été utiles ? Quelle est la différence entre la théorie et la pratique ?

* Si c’était à refaire, comment m’y prendrai-je ?

* Est-ce que je serais prêt à travailler dans cette entreprise après mes études ?

* Est-ce que mon choix d’orientation est confirmé ou infirmé ?

Ce sont quelques pistes d’ouvertures pour vous permettre de construire le fond de votre rapport de stage.

Le fond du rapport de stage :

Suivant les établissements d’enseignement, on trouvera des consignes différentes. Cependant, de manière générale, on retrouve dans tous les rapports de stages :

* Une description de l’entreprise d’accueil

o Localisation

o Historique

o Effectif total

o Le secteur d’activité, les différents produits, marchés et clients de l’entreprise

o La structure organisationnelle globale

* Une description du service dans lequel vous avez évolué, et ce qu’il y a fait :

o Poste occupé et responsabilités assignées.

o Organigramme du service et votre situation dans celui-ci

o Mission(s) réalisée(s), votre méthode et les résultats

o Difficultés rencontrées

* Une partie plus personnelle

o Critiques (positives et négatives) de votre stage dans son ensemble

o Une autocritique : Si vous deviez le refaire, comment vous y prendriez vous ?

o Qu’avez vous tiré de votre stage ? Enrichissement personnel, connaissances développées, compétences acquises

o En quoi les enseignements de l’établissement vous ont permis de réussir votre stage

La forme du rapport de stage :

Généralement il s’agit de la partie qui rebute le plus les étudiants, mais elle constitue une partie importante de la note finale. Comme le fond, votre établissement vous donnera des détails sur la forme à respecter. Mais on peut globalement trouver les mêmes éléments dans tous les rapports de stage :

* Votre rapport de stage devra être dactylographié (ce qui en plus facilitera la mise en forme)

* Respectez les consignes de l’école !

* Votre rapport de stage doit être propre, clair et aéré

* Rédigez des phrases courtes et synthétiques. Mettez-vous à la place de la personne qui vous note et qui devra corriger plusieurs dizaines de rapports de stage.

* Vérifiez l’orthographe (plusieurs fois)

* N’oubliez pas de paginer vos pages

* Faites une belle page de garde. Ce sera la première impression qu’aura le correcteur de votre rapport. Mettez-y :

o Nom et Prénom (j’ai personnellement vu plusieurs personnes l’oublier.)

o L’année d’étude

o Le titre de votre rapport, le thème et la période

o Les logos de l’entreprise et celui de votre établissement

o Le nom de votre maitre de stage

* N’oubliez pas le sommaire !

* Les annexes doivent être en toute fin du rapport de stage, elles sont essentielles puisque vous faites reposer votre argumentation dessus.

Certaines personnes aiment mettre des remerciements, dans ce cas, remerciez l’ensemble de l’équipe et une ou deux personnes en particulier. Mais remercier vos parents pour les encouragements apportés n’est vraiment pas nécessaire. Limitez-vous.

Conseils généraux pour rédiger un rapport de stage :

Comme je l’ai dit plus haut, votre entreprise aura très probablement un exemplaire de votre rapport de stage, et parfois participe à l’évaluation du stagiaire. Ménagez les susceptibilités. Même si votre stage s’est mal passé, vous aurez certainement des points positifs à en tirer. Même si vos cours ne vous ont servi à rien pendant ce stage, ils ont peut-être permit de développer des qualités nécessaire à sa réussite.

Le stagiaire ne pourra parfois pas tout dire dans son rapport, d’autant plus lorsqu’il a signé une clause de confidentialité. Pour éviter tout problème, soumettez votre rapport de stage final à l’entreprise avant de le rendre à votre école. Si on vous demande la suppression d’éléments, faites le. Votre établissement a l’habitude de ces cas. Vous n’êtes pas le seul à avoir dû supprimer des éléments que vous considérez important. Expliquez-le simplement dans votre rapport si vous en sentez le besoin, et cela se passera très bien.

Grâce à cela vous devriez pouvoir obtenir une bonne note au rapport de stage. Dernier conseil, ne vous y prenez surtout pas à la dernière minute… Vous avez eu plusieurs mois pour le préparer, et vous vous sentirez frustré d’avoir rendu quelque chose de perfectible.

Bon courage !

Julien

Vu sur http://vie-etudiante.marketing-etudiant.fr/le-rapport-de-stage